Comment utiliser son cpf ?

Chacun dispose d'un budget formation disponible sur son compte personnel de formation (CPF). Celui-ci est utilisable tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour développer ses compétences ou se réorienter professionnellement.

Le CPF, en bref !

  • Vous gérez seul.e votre compte personnel de formation.
  • Le compte personnel de formation indique le montant dont vous disposez pour vous former.
  • Pour un salarié à temps plein ou à temps partiel, comme pour un travailleur indépendant, l'alimentation du compte se fait à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite d'un plafond de 5 000 €. Pour les artistes-auteurs justifiant d'une activité minimale, cette somme s'élève à 800 € par an. Pour les agents publics, le CPF reste inchangé et continue à être alimenté en heures.
  • La formation peut s'effectuer sur votre temps de travail, avec l'accord de l'employeur. Si la formation est réalisée en dehors du temps de travail, l'accord de votre employeur n'est pas nécessaire.

Qui est concerné ?

  • Les salariés, ainsi que les détenteurs de contrat d'apprentissage ou de professionnalisation : si vous travaillez entre 50 % et 100 % du temps complet, vous avez les mêmes droits que les salariés à temps plein. En dessous de 50 %, l'alimentation de votre compte sera proratisée.
  • Les demandeurs d'emploi : vous pouvez utiliser votre CPF pour vous former, mais notez que les périodes de chômage ne permettent pas d'alimenter le CPF.
  • Les jeunes sans qualification.
  • Les agents publics : pas de changement majeur, votre compte reste alimenté en heures.
  • Les travailleurs indépendants, les professions libérales, les artistes-auteurs ou professions non salariées et les conjoints des collaborateurs : votre compte sera alimenté en 2020 au titre des activités en 2018 et en 2019.

Quels sont les autres dispositifs de financement ?

  • Plan de formation de l'entreprise : en tant que salarié, vous pouvez adresser votre demande à votre manager ou responsable formation.
  • CPF de transition ou projet de transition professionnelle (PTP) : ex-Cif, il permet au salarié de s'absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Il est ouvert sous conditions et est accordé sur demande à l'employeur. Le salarié est rémunéré pendant toute la durée de la formation. En savoir plus
  • Congé de Formation Professionnelle (CFP) pour le secteur public. En savoir plus.
  • Le Pro-A : la reconversion ou la promotion par alternance (ex-période de professionnalisation), dite Pro-A, vise à favoriser, par une formation en alternance, le maintien dans l'emploi des salariés les moins qualifiés. En savoir plus
  • VAE : Toute personne ayant exercé une activité professionnelle peut, sous conditions, bénéficier de la validation des acquis de l'expérience (VAE). Son expérience lui permet d'obtenir une certification afin d'évoluer professionnellement. En savoir plus
  • Pôle emploi
  • Conseil régional
  • Financement personnel

Comment monter votre projet ?

Nous sommes à vos côtés pour répondre à toutes vos questions et vous aider à construire le projet personnel qui vous correspond. Contactez-nous par téléphone (01 45 88 12 83 ou 01 45 88 17 15) ou par e-mail ().

Voici également la liste des interlocuteurs, en fonction de votre situation :

Votre situationVos interlocuteurs
Salarié (secteur privé ou public) Votre employeurOpérateur de compétences (Opco) : Retrouvez la liste des Opco T.A.D.
Demandeur d'emploiPôle emploile Conseil Régionalle Conseil Généralla Mairie
Auteur affilié à l'Agessa ou à la Maison des artistes, PigisteAFDAS
TADVotre employeur principal
Travailleur indépendantFIF-PL


Vous utilisez actuellement un navigateur dont la version n’est plus supportée. Veuillez utiliser l’un des navigateurs suivants :

  • Windows : Chrome, Firefox, Edge
  • MacOS : Safari, Chrome, Firefox
  • Linux : Chromium
  • Mobile : fonctionne de manière optimale sur tout les navigateurs.