Les étudiants-apprentis sont rémunérés sur la base d'un pourcentage du Smic.

Pour savoir combien coûte l'embauche d'un étudiant-apprenti, vous pouvez utiliser cet outil de simulation des coûts. Nous restons également à votre disposition pour tout renseignement.

Employeurs concernés par l'aide exceptionnelle pour les apprentis (juillet 2020-décembre 2021)

L'aide exceptionnelle est accordée aux entreprises, quelle que soit leur taille, sous plusieurs conditions :

  • Le contrat avec l'apprenti doit être signé avant le 31 décembre 2021.
  • Le diplôme ou le certificat professionnel délivré à la suite du contrat d'apprentissage ne doit pas dépasser le niveau Bac +5.
  • L'entreprise doit s'engager à embaucher un seuil minimum de salariés en contrat d'insertion. Ce seuil est fixé à 5 % des effectifs calculés au 31 décembre 2021. Il s'agit de contrat d'apprentissage ou de contrat de professionnalisation. Le seuil d'effectifs en contrat d'insertion peut être abaissé à 3 % si la progression d'embauche de ces contrats au cours de l'année 2021 est d'au moins 10 %.
  • L'entreprise doit remplir un formulaire d'engagement.

Montant de l'aide :

  • 5 000 € maximum pour l'année si l'apprenti est mineur
  • 8 000 € maximum pour l'année si l'apprenti est majeur

Démarches à accomplir :

  • L'employeur doit transmettre le contrat d'apprentissage signé à son OPCO.
  • L'employeur doit envoyer sa déclaration sociale nominative (DSN) mensuelle, dans laquelle il mentionnera les informations concernant cette nouvelle embauche.

Si les conditions sont remplies, l'aide est accordée et versée automatiquement.

Versement

L'aide est versée chaque mois à l'employeur lors de la 1re année du contrat d'apprentissage. Par exemple, si l'aide s'élève à 8 000 €, alors l'entreprise reçoit chaque mois, pendant un an, 666,67 euros (8 000 € /12 = 666.67 €).

Exonération de cotisations et de contributions sociales pour les employeurs employant un apprenti.

Suite aux réformes de la loi « Avenir professionnel », l'ancien dispositif d'exonération des cotisations sociales patronales applicable au contrat d'apprentissage a été supprimé à compter du 1er janvier 2019. Le dispositif de réduction générale renforcée des cotisations patronales sur les salaires s'applique désormais au contrat d'apprentissage. Le salaire d'un apprenti fait également toujours l'objet d'une exonération de cotisations salariales.

L'exonération des cotisations salariales spécifique aux contrats d'apprentissage du secteur privé est maintenue, mais désormais limitée à 79 % du Smic en vigueur au titre du mois considéré. Pour en savoir davantage, consultez le site de l'URSSAF.

Aide financière pour l'embauche d'un travailleur handicapé

Les employeurs du secteur privé soumis à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés peuvent bénéficier d'aides financières en cas d'embauche d'un salarié en situation de handicap. Cependant, les aides ne sont pas automatiques. Elles sont versées après l'aménagement de l'espace de travail de la personne recrutée, selon ses besoins, et après demande faite par l'employeur auprès de l'Agefiph. Pour en savoir davantage sur ces aides financières, consultez le site du Service Public.

Pour toute information, vous pouvez nous contacter via ce formulaire ou sur



Vous utilisez actuellement un navigateur dont la version n’est plus supportée. Veuillez utiliser l’un des navigateurs suivants :

  • Windows : Chrome, Firefox, Edge
  • MacOS : Safari, Chrome, Firefox
  • Linux : Chromium
  • Mobile : fonctionne de manière optimale sur tout les navigateurs.