>>> La prochaine session du CQP Éditeur numérique débute le 5 novembre 2018 ! <<<

Retour au sommaire

CQP ÉDITEUR NUMERIQUE

Entretien avec Julie Guilleminot directrice des éditions L’Apprimerie et formatrice Edinovo au sein du Certificat de Qualification Professionnelle Éditeur numérique

 

En quelques mots, pouvez-vous nous parler de vous, de votre parcours, de votre métier aujourd’hui ?

Julie Guilleminot : J’ai travaillé pendant plusieurs années dans l’édition de livres d’art et de catalogue d’exposition avant de me former au multimédia.

Aujourd’hui, nous sommes éditeurs papier et numérique. Nous travaillons sur la conception et la création d’ouvrages numériques enrichis et nous participons à différents projets européens visant à favoriser l’accès à l’écrit et à la lecture grâce aux outils numériques.

 

D’hier à aujourd’hui, du livre papier à son pendant dématérialisé, comme le eBook par exemple, s’impose encore et toujours la nécessité d’un intermédiaire entre l’auteur et le lecteur, l’éditeur. Dans le fond, éditeur numérique ou éditeur traditionnel, le cœur de métier reste le même, n’est-ce pas ?

Les fondamentaux du métier restent les mêmes : le choix des sujets, des auteurs, la sélection des contenus, leur valorisation, leur mise en page ou en mouvement, que l’ouvrage suive un circuit de diffusion et distribution imprimé ou dématérialisé.

Mais le numérique offre aussi de nouvelles possibilités éditoriales, graphiques, commerciales. Il implique de nouvelles formes de conception et de commercialisation et donc de nouveaux acteurs et partenaires.

 

Certes, l’arrivée du numérique a redéfini les modes de production, de diffusion et, plus largement, les pratiques culturelles et les transformations sont multiples, que fait l’éditeur numérique que ne fait pas l’éditeur traditionnel ? Doit-on les opposer ? Ou voyez-vous l’édition numérique comme une compétence complémentaire au métier d’éditeur ?

Il ne s’agit pas d’opposer éditeur papier et éditeur numérique au contraire.

L’édition numérique est un autre aspect du métier, impliquant des compétences nouvelles à acquérir, d’autres modèles éditoriaux et commerciaux à imaginer.

Ces nouveaux usages viennent à mon avis enrichir l’ensemble de la pratique éditoriale, qu’elle soit papier ou numérique.

 

La part des ventes numériques dans le chiffre d’affaires total des éditeurs s’établit désormais à 7,6 %* (étude du SNE, Les chiffres du numérique 2017). On remarque la très forte progression de la catégorie Professionnel et Universitaire qui avec 33,92% de part des ventes numériques traduit un dynamisme et un engouement certains du marché visé.

Est-ce que le recrutement des éditeurs numériques s’accélère ? En d’autres mots, y-a-t il suffisamment d’éditeurs numériques pour une offre qui, elle, est pléthorique ?

Il y a effectivement une forte demande de la part du secteur professionnel, universitaire et scolaire en matière d’édition numérique. Certains sont déjà presque passés au tout numérique.

Mais cette demande dépasse aussi largement le cadre de l’édition traditionnelle et concerne d’autres secteurs professionnels qui produisent et diffusent des contenus et qui doivent également répondre aux nouveaux usages.

 

Qu’est-ce que le CQP ? A qui s’adresse le CQP éditeur numérique ? Et quelles sont les qualités requises pour devenir éditeur numérique ?

Le CQP est une formation sur 20 jours, au rythme de 2 jours hebdomadaire, qui permet d’avoir une approche transversale et appliquée du métier d’éditeur numérique.

Le fil rouge de la formation est le développement d’un projet personnel, suivi par une équipe de professionnels qui permet d’aborder la conception, la gestion de projet, le modèle économique, les choix techniques, la commercialisation, le cadre juridique…

Aucune connaissance technique particulière n’est requise. En revanche, une connaissance préalable du métier d’éditeur et de la chaîne du livre est fortement recommandée.

 

Qu’apporte son obtention outre une employabilité assurée et durable ?

C’est une formation avec un nombre restreint de participants, avec et entre professionnels ce qui permet de favoriser les échanges et de nouer des contacts privilégiés.

On a pu suivre l’évolution d’un certain nombre de certifiés. Certains ont monté leur société, d’autres ont développé leur projet au sein de leur entreprise.

L’obtention du CQP est le plus souvent l’occasion d’une évolution professionnelle qu’elle soit papier ou numérique. Cette certification fait partie du titre RNCP Responsable d'édition multisupport.

 

Merci Julie !

 

Prochaine session : 5 novembre 2018 - 5 février 2019 

Et pour nous nous contacter et obtenir plus d’informations, vous pouvez nous appeler soit au 01 45 88 12 83 soit au 01 45 88 17 15 ou nous envoyer un message à inter@asfored.org