Questions fréquentes - BTS

Le BTS Édition permet-il de devenir secrétaire d’édition ? éditeur ? chef de fabrication ?

L’objectif et le contenu du BTS Édition ont évolué depuis sa création, en 1978... Aujourd’hui, cette formation prépare spécifiquement au métier de technicien supérieur de fabrication, dont le prolongement logique, après quelques années d’expérience, peut être un poste de chef de fabrication. Quelques diplômés exercent d’autres fonctions, mais cette orientation est généralement liée à leur formation antérieure ou à une première expérience.

La clarté du choix professionnel est un de nos critères de sélection des apprentis du BTS. Lors des entretiens, nous nous attachons à vérifier que les candidats ont une connaissance minimale du métier de fabricant et qu’ils font bien la distinction avec les fonctions éditoriales ou graphiques.

Pour une formation plus éditoriale, mieux vaut se tourner vers une licence ou un master professionnels, ou, après cinq années d’études, vers le mastère spécialisé Management de l’édition.

Quel est le profil des personnes admises dans votre BTS ? Y a-t-il des personnes qui ont déjà fait des études supérieures ?

La plupart des élèves du BTS ont suivi des études supérieures, dans des filières très diverses : lettres modernes, histoire de l’art, droit, mathématiques… Ils ont choisi le BTS Édition pour se doter d’une formation plus concrète et se préparer en deux ans au métier de technicien de fabrication.

Peut-on intégrer le BTS de l’Asfored avec un DAEU ?

Le DAEU permet, comme les baccalauréats généraux, technologiques et professionnels, de se présenter aux sélections du BTS. Ensuite, il faut bien sûr que le dossier soit retenu, puis que le candidat obtienne des résultats satisfaisants aux épreuves écrites et orales d’admission.

Dans les faits, les élèves ont généralement un bac littéraire ou scientifique, ou un bac professionnel de type Production imprimée.

J’ai plus de 26 ans. Puis-je obtenir une dérogation pour suivre votre BTS Édition ?

La limite d’âge supérieure pour notre préparation au BTS Édition est celle qui est fixée par la loi pour l’apprentissage, soit en principe 25 ans. Les dérogations possibles correspondent à des situations très précises :

  • lorsque le contrat fait suite à un contrat d’apprentissage précédemment souscrit et conduit à un niveau de diplôme supérieur à celui obtenu à l’issue du contrat précédent (le nouveau contrat doit alors être souscrit dans un délai maximal de un an après l’expiration du précédent) ;
  • lorsqu’il y a eu rupture de contrat pour des causes indépendantes de la volonté de l’apprenti (cessation d’activité de l’employeur, faute de l’employeur ou manquements répétés à ses obligations, mise en œuvre de la procédure prévue à l’article L. 117-5-1 du Code du travail en cas d’atteinte à la santé ou à l’intégrité morale et physique de l’apprenti) ou à la suite d’une inaptitude physique et temporaire de ce dernier, constatée dans les conditions prévues à l’article R. 117-20 du Code du travail (là encore, le contrat d’apprentissage doit être souscrit dans un délai maximal de un an après l’expiration du précédent contrat) ;
  • lorsque le contrat d’apprentissage est conclu par une personne reconnue travailleur handicapé.

Dans ces trois situations, l’âge de l’apprenti au moment de la conclusion du contrat ne peut être supérieur à 30 ans.

Une dernière dérogation est également prévue (sans limite d’âge supérieure) lorsque le contrat d’apprentissage est souscrit par une personne qui a un projet de création ou de reprise d’entreprise dont la réalisation est subordonnée à l’obtention du diplôme ou titre sanctionnant la formation poursuivie.

Est-il possible de suivre le BTS Édition à distance ?

Nous ne proposons pas cette formule, qui ne nous paraît pas pouvoir s’adapter aux exigences du BTS Édition.

Est-il possible d’effectuer son apprentissage dans une entreprise de province ?

L’apprentissage implique un rythme de travail soutenu : dans le cadre du BTS Édition, une semaine au CFA (centre de formation d’apprentis), une semaine en entreprise. Outre leur travail en entreprise, les apprentis doivent assumer une importante quantité de travail : leurs cours et le travail personnel qu’ils impliquent, le projet professionnel conduit sur deux ans.

Ce rythme permet difficilement de faire des trajets réguliers Paris-province. C’est pourquoi nous privilégions l’apprentissage dans des entreprises implantées en région parisienne.