Le métier et les débouchés

Le métier de technicien supérieur de fabrication

Livres papier ou numériques, catalogues, plaquettes, supports de communication print ou web, supports de types packaging ou objets insérés dans des livres… Tout ce qui se lit doit se fabriquer avant de pouvoir rejoindre les présentoirs ou les rayons des librairies. Du projet au produit fini, le technicien supérieur de fabrication est présent à toutes étapes. Il fait preuve d’un goût pour l’objet livre et ses aspects techniques et les évolutions technologiques. Il possède un bon relationnel car il assure l’interface et la communication entre les services créatifs et éditoriaux et la production proprement dite.

Le technicien de fabrication organise et met en œuvre les moyens, internes et externes, permettant de fabriquer les supports papier ou multisupport, en respectant les critères de qualité, de coûts et de délais définis avec l’éditeur.

CHOIX DU PAPIER - FABRICATION

Le quotidien du Technicien supérieur de fabrication

En amont
  • Il intervient dans la conception technique du produit.
  • Il conseille l’éditeur (notamment quant aux choix du papier ou d’un format).
  • Il optimise la finalisation éditoriale et typographique des manuscrits (donc maîtrise le code typographique) et met au point les images.
  • Interlocuteur des graphistes, il examine la faisabilité technique des maquettes.
  • Il connaît les outils de mise en page et de publication numérique sur tous supports et tous systèmes d'exploitation (iOS, Androïd ou Windows) : tablettes, liseuses, smartphones, sites Internet, ainsi que les formats acceptés (e-Pub3, HTML5...), les possibilités et la qualité de restitution.

Fabrication | BTS Édition | ouvrages numériques

En aval
  • Il est responsable de la bonne réalisation d’ouvrages et gère leurs dossiers de fabrication :
  • planification la production
  • préparation des appels d’offres et des devis, négociation des tarifs et vérification des facturations
  • sélection des prestataires (papier, photogravure, impression, façonnage, en France et à l’étranger, donc en anglais)
  • contrôle des éléments avant envoi en impression et vérification de la qualité du travail à réception ;
  • il assiste parfois aux tirages chez l’imprimeur et donne le « Bon à Rouler » (BAR)

BTS Édition | Préparation d'un dossier de Fabrication

95% des apprentis sont placés trois mois environ après l'obtention de leur BTS Édition.

Une formation adaptée aux besoins des entreprises

Ce diplôme est particulièrement adapté à une entrée rapide sur le marché du travail. Rare, il offre des débouchés réels dans les maisons d’édition, dans les bureaux de fabrication, chez les packagers éditoriaux, au sein des agences de communication et de publicité, dans les services de communication des grandes entreprises et des administrations, et enfin dans les imprimeries.

L’expertise des techniciens de fabrication alliant la maîtrise des technologies papier et numérique et la pratique de l’anglais est très recherchée par les entreprises.

Poursuite d'études

Il est possible de continuer les études après le BTS Edition. Le CFA de l’édition propose des formations en apprentissage dans une logique de filière, il est donc envisageable de poursuivre avec une licence professionnelle Métiers du livre puis un master 1 et 2 Métiers de l’édition en alternance.

Un réseau actif

Les anciens du BTS forment un réseau dense et actif : les offres d’emploi sont souvent diffusées à l’intérieur de ce réseau avant d’être publiées.

La liste des personnes ayant suivi la formation depuis 1978 est disponible sur le site du Réseau des Anciens avec pour certains un lien vers leurs profils LinkedIn ou Viadéo.