Retour au sommaire

Design interactif et web design : les clés de métiers qui évoluent !

Les métiers du design sont au cœur de tous les projets stratégiques. Ils évoluent rapidement, et bien que jeunes et émergents, ils ont déjà profondément changé, notamment à cause du développement des usages mobiles et des objets connectés.

Quatre grands métiers  se distinguent en 2015.

 

Ils nécessitent de la créativité, une forte culture de l’innovation et du numérique, mais pas forcément des compétences techniques très avancées.  

Voici un tour d'horizon pour vous y retrouver, élaboré à partir du Guide des métiers du design interactifs (Aquent et Association des designers interactifs).

Chacun des ces quatre métiers répond à des besoins bien spécifiques, même si des porosités existent entre eux.

Découvrez également notre formation au design dans l'édition.

UX designer

Le design d’expérience utilisateur (UX design en anglais) couvre tous les aspects des interactions entre les personnes et les organisations, ses produits ou ses interfaces.

Son métier : intégrer le point de vue des utilisateurs dans la conception d’un site web, d’une application, d’un logiciel ou de tout dispositif interactif.

Il intervient ainsi aussi bien au niveau de l’architecture de l’information, de l’apparence, des sons que de l’interface.

Sa spécificité : travailler sur les qualités émotionnelles et fonctionnelles d’un produit ou d’un service, de façon à favoriser la perception positive de l’utilisateur.

 

Designer d’interface

Son métier  :  il définit la structure, l’apparence et le comportement des écrans, ainsi que les composants graphiques qui permettent de dialoguer avec des applications logicielles et des pages web. Il est donc amené à travailler sur une grande diversité de terminaux : ordinateurs bien sûr, mais aussi smartphones, tablettes ou tous types d’écrans connectés.

Sa spécificité  : à  partir d’un concept, il définit les choix typographiques et l’organisation graphique des pages, la navigation et les interactions avec l’interface. Il répond ainsi aux problématiques de l’activité de l’entreprise, de sa marque et des besoins utilisateurs en définissant et implémentant le design de l’interface du site. Il concilie esthétique et fluidité de l’information.

 

Designer d’interactions

Son métier   consiste à concevoir des produits et services numériques : objets connectés, environnement numérique, applications logicielles, en tirant le meilleur parti des apports de la technologie. Pour ce faire, il détaille les objectifs et les besoins utilisateurs à partir de scénarios en s’appuyant sur des techniques de prototypages.

Sa spécificité : travailler à partir de scénarios pour définir la façon dont les produits ou services se comportent quand ils dialoguent avec les personnes ou leur environnement, en tenant compte du fait que rien n’est définitivement acquis…

 

Designer de services

Son métier  : i l accompagne l’évolution de l’économie de services, au sein d’une stratégie d’ensemble mêlant produits, objets, scénarios d’usages et dispositifs immatériels.

Sa spécificité  : i nfluencé par de nombreux champs d’expertise (psychologie, marketing, communication, technologie, ethnographie), il scénarise le parcours de l’utilisateur dans le temps, en le traitant sous l’angle des interactions homme/homme et pas seulement homme/machine.

Multidisciplinaire par nature, il favorise la collaboration de professionnels d’horizons différents, en adoptant une démarche de co-conception avec les utilisateurs.

En s’appuyant sur le contexte social, économique, juridique, politique, historique, culturel, les contraintes et ressources disponibles, il explore les opportunités et positionne stratégiquement les projets en les formalisant dans des dispositifs multicanaux : documents imprimés ou numériques, interactions clients en front office, espaces de services.