Retour au sommaire

Se former aux fabrications complexes : un enjeu majeur pour le livre d’art

Peut-on aller plus loin dans la fabrication pour rivaliser avec le numérique et séduire les acheteurs ?

C’est la conviction et le travail quotidien des équipes dédiées à la publication des livres d’art, et rappelé dans le dossier consacré à la fabrication du livre d’art par Livres Hebdo du 2 mai 2014.

L’occasion pour l’Asfored de faire le point sur un élément clé dans un secteur qui doit faire face à une forte mutation de son marché et à une baisse de son chiffre d’affaires.

Créativité et innovation sont plus que jamais de rigueur pour provoquer l’émotion de l’objet, mêlant toucher et vue : « Les finitions sont autant d’éléments pour qu’un catalogue soit perçu également comme un véritable livre-objet, apte à se démarquer dans les rayons et sur les tables des libraires […]. » Bernadette Borel, éditions du Centre Pompidou.

Grâce aux progrès des papiers, de l'impression et des façonnage qu'a connus la filière, les livres d’art se vendent également de plus en plus en coffee table book, chez des galeristes ou dans des concept stores où se mêlent design, vêtements, objets de décoration, gadgets.

Comment acquérir les compétences clés pour se démarquer ?

Mettre en place une réflexion commune entre éditorial, studio graphique et fabrication, et ce, dès l’amont du projet, est primordial.

Cette concertation suscite la créativité nécessaire pour trouver la forme la plus en adéquation avec le travail de l’artiste, tout en générant une rationalisation du processus de production.

L’enjeu dès lors pour les structures d’édition consiste à donner les moyens à leurs équipes de dialoguer efficacement sur les éléments clés, d’évaluer la pertinence des propositions selon les objectifs poursuivis. La formation aux contraintes et aspects techniques de l'ensemble des parties prenantes constitue un élément de réponse pour maintenir ce dialogue.

Musee Imaginaire H-Langlois Flammarion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catalogue de l’exposition « Le musée imaginaire d’Henri Langlois », Flammarion (Cinémathèque française à Paris).
Le livre, qui rappelle les pochettes cartonnées fermées par un élastique, réunit un livret et le catalogue.

 

 Une première clé : la couverture

Les livres d’art étant souvent sous film, ce sont la couverture et la jaquette, de plus en plus multi-usage, qui vont d’abord générer la prise en main avant l’achat éventuel.

Ainsi on trouve par exemple des jaquettes qui se déplient en poster ou associées à des reliures spéciales comme le Monet (RMN-GP, 2010, ci-dessus).

Certains éditeurs vont même parfois jusqu’à faire des couvertures uniquement graphiques (voir par exemple la biographie de Van Gogh par Steven Naifeh et Gregory White Smith, Flammarion, 2013).

Enjeux et mise en scène de la couverture est une formation conçue pour répondre à la nécessité primordiale de savoir identifier les principaux paramètres d’une couverture pertinente et efficace, tout en cernant les informations clés à transmettre au graphiste.

Une seconde clé : l’impression et le façonnage

Pour démarquer un ouvrage, il est nécessaire de maîtriser également les reliures (suisse ou népalaise), les peintures sur tranche ou les jaspages (projection de pointillés de couleurs sur la tranche d'un livre pour obtenir l’aspect du jaspe) qui rivalisent d’ingéniosité et d’originalité.

« En dix ans, on a vu apparaître chez tous les éditeurs des façonnages nouveaux. », Sophie Laporte, chargée des livres d’art chez Flammarion.

Les formations Façonnages et ennoblissements et Impression et façonnage font le tour des techniques, matériaux et des achats de prestation et des méthodes de travail nécessaires pour mettre en œuvre ce type de production élaborée mais à forte valeur ajoutée créative.

 

H-Cartier-Bresson COUV et livret Centre Pompidou

Catalogue de l’exposition, Centre Pompidou, imprimé sur couché mat avec un vernis brillant sur les photos afin de symboliser les tirages vintages

 

 

 

 

Gérer la couleur dans la chaîne graphique identifie les problématiques des flux de production en couleur, particulièrement sensible dans les livres d’art. Tout au long de la chaîne graphique, il est nécessaire de calibrer et prendre en compte des profils colorimétriques pour orienter les corrections chromatiques à mettre en œuvre et ainsi optimiser le rendu final chez l’imprimeur.

« Aujourd’hui, la plus grande innovation réside dans la photogravure, qui reste un métier de sensibilité, où l’humain fait la différence. » (Jacques Taquoi, repreneur de La Nuit du livre).

Une autre clé : le papier

Mais il faut aussi souligner l’importance du papier, qui constitue le cœur de l’ouvrage et duquel dépend le plaisir du toucher comme le rendu des couleurs : « La plus grosse transformation s’est effectivement faite au niveau des papiers, puisqu’on est en mesure aujourd’hui d’adapter le papier au sujet », constate Isabelle Loric (RMN-GP). Les mélanges de papier dans un seul ouvrage, du calque au papier dessin, sont ainsi de plus en plus répandus.

Le Papier forme ainsi les participants à identifier les contraintes techniques et économiques liées au support, ainsi qu’à la maîtrise de son environnement (normes, achat, stockage…).

 

En savoir plus sur les formations de l’Asfored en lien avec cet article

Le Papier (Fabrication, comportement, achat) : 2 jours (14 h) les 2 et 3 juin 2014

Façonnages et ennoblissements (Produire des ouvrages originaux en combinant supports, matières et techniques) : 2 jours (14 h) les 12 et 13 juin ou 23 et 24 octobre 2014

Mise en forme graphique du projet éditorial (Découvrir ses composantes et ses grands équilibres) : 3 jours (21 h) les 16, 23 et 24 octobre 2014

L’éditeur et le traitement des images (Diagnostiquer les images et les épreuves couleurs) : 3 jours (21 h) les 13, 14 et 20 octobre 2014

Gérer la couleur dans la chaîne graphique (Le fabricant et le flux d’images) : 4 jours (28 h) les 1er, 2, 3 et 10 décembre 2014

Impression et façonnage (Caractéristiques, techniques, méthodes d’achat et d’organisation) : 4 jours (28 h) les 19, 26 novembre, 2 et 9 décembre 2014

Enjeux et mise en scène de la couverture (Aspects marketing et graphiques) : 2 jours (14 h) les 5 et 12 décembre 2014

 

Conseils et inscriptions :

+ 33 1 45 88 12 83 / inter@asfored.org

Voir aussi